NOTE! This site uses cookies and similar technologies.

If you not change browser settings, you agree to it. Learn more

I understand

Learn more about cookies at : http://www.aboutcookies.org/Default.aspx?page=1

16 avril 2019 | Alléger les missions administratives des médecins hospitaliers grâce à l’IA

docte gestio 250Mettre l’intelligence artificielle au service des médecins, c’est l’ambition du projet DIM-IA lancé fin 2018 par le groupe DocteGestio, acteur majeur de la santé et du médicosocial en France, et le CEA List, institut de la direction de la recherche technologique du CEA.

Avec 7,7 millions d’hospitalisations par an en France, et en moyenne 3 actes par patient, le travail administratif accompli par les médecins responsables des Départements d’Information Médicale (DIM), consistant à relire et codifier les documents issus des consultations, est très contraignant. Ces tâches sont néanmoins indispensables à la mise à jour du dossier informatique des patients en vue de leur remboursement par l’Assurance Maladie.

L’intelligence artificielle au service des médecins

Les algorithmes d’analyse sémantique performants en traitement du langage naturel, peuvent être adaptés au lexique médical afin d’automatiser tout ou partie du travail de codification. C’est le sujet que DocteGestio et le CEA List, labellisé institut Carnot, ont choisi comme premier cas d’application, avec l’objectif d’assister les médecins en automatisant la codification des séjours hospitaliers.

Le démonstrateur réalisé, grâce à la base de données des établissements hospitaliers gérés par DocteGestio et la plateforme d’analyse sémantique du CEA List, a permis de valider l’intérêt d’une solution de codification en intelligence artificielle (IA) pour les professionnels. Le prototype final est aujourd’hui en phase de test et de validation auprès des médecins DIM du groupe DocteGestio, afin de recueillir et intégrer les modifications nécessaires pour passer en phase d’industrialisation.

Pour Jean-Noël Patillon, directeur du CEA List, « Dans ce partenariat avec DocteGestio, le CEA List met ses compétences en intelligence artificielle au service de la santé publique. Ces technologies peuvent révolutionner le monde hospitalier en soulageant considérablement les professionnels des tâches à moindre valeur ajoutée. Le projet DIM-IA permettra aux médecins de gérer plus efficacement leurs tâches administratives et de générer ainsi des gains de productivité importants ».

La CNAM, qui a pu voir le démonstrateur à l’œuvre, a déjà fait part de son intérêt pour le projet, notamment dans le cadre de la mission de Dossier Médical Partagé (DMP) pour lequel la facilitation d’accès au contenu du dossier est un sujet majeur et pour lequel les technologies d’analyse sémantique sont bien positionnées.

Libérer du temps pour les activités à forte valeur ajoutée

Au-delà de ce premier cas d’usage, l’objectif de DIM-IA est de libérer du temps médical pour d’autres activités à forte valeur ajoutée (recherche, qualité, sécurité, amélioration des organisations…) dans les établissements de santé et les organismes de contrôle.

En diminuant les coûts de collecte et de contrôle des informations, il s’agit aussi de mieux maîtriser et fiabiliser la chaîne de facturation des actes médicaux.

Pour Bernard Bensaid, président du groupe DocteGestio, « Ce projet que nous menons avec un partenaire scientifique aussi prestigieux que le CEA List est très important. Il positionne notre groupe comme un acteur de R&D en santé en créant une synergie avec la recherche et développement en IA. Après l’intelligence collective, le groupe DocteGestio va mettre l’intelligence artificielle au service de la santé des Français, à la fois en améliorant considérablement le traitement des données de santé et en économisant des financements publics ».