Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

06 octobre 2021 | Programme « Confiance.ai »

Programme « Confiance.ai » : de premiers résultats significatifs et un écosystème de partenaires toujours plus riche

Paris, le 6 octobre 2021

Pillier technologique du Grand Défi1 « sécuriser, certifier et fiabiliser les systèmes fondés sur l’intelligence artificielle », le programme Confiance.ai, lancé en janvier 2021 et piloté par l’Institut de Recherche Technologique (IRT) SystemX, affiche une dynamique soutenue et dévoile ses premiers résultats à l’occasion de la première Journée annuelle qui se tient à Toulouse ce 6 octobre 2021. Impulsé par un collectif de 13 industriels et académiques français2, ce programme de 45 millions d’euros sur 4 ans ambitionne de relever le défi de l’industrialisation de l’intelligence artificielle (IA) dans les produits et services critiques.

« L’IA de confiance est l’un des enjeux actuels clés du monde industriel, tant la diffusion de l’IA est rapide dans tous les secteurs et notamment ceux qui ne tolèrent pas d’erreur de décision. Nous ne pouvons qu’être extrêmement satisfaits de la dynamique qui s’est mise en place en France dans le cadre du programme Confiance.ai. Pleinement opérationnel depuis janvier, il suscite l’engouement de très nombreuses PME et acteurs académiques venant rejoindre notre Maison Commune et apporter leurs expertises et technologies, en collaboration avec les 13 partenaires structurants à l’initiative du programme », commente Julien Chiaroni, Directeur du Grand Défi IA de confiance du sein du Secrétariat général pour l’investissement.

Une première version de l’environnement de confiance d’ici la fin de l’année intégrant plus de 20 composants technologiques ou méthodologiques

Pour relever ces défis, les partenaires du programme se sont concentrés sur 6 premiers cas d’usage : la compréhension de scène à partir d'une caméra, l'inspection par vision de soudure, la prédiction de demande en air liquide, l'interprétation de photos aériennes, le controle industriel visuel, ou encore l'évitement des collisions aériennes pour les systèmes d'aéronefs téléguidés.

Ces cas d’usages pratiques ont permis d’évaluer la pertinence de 20 premiers composants technologiques ou briques méthodologiques (ex : évaluation de la robustesse de réseau de neurones, quantification d’intervalle de confiance de predictions, génération des modèles robustes à certaines perturbations, méthodes pour construire et caractériser les jeux de données, etc.), d’ores et déjà intégrés dans la première version de l’environnement de confiance développée et qui sera mise à la disposition des partenaires d’ici la fin de l’année. Cet environnement a vocation à terme d’offrir une plateforme d’outils logiciels souveraine, ouverte, intéropérable et pérenne au service de la conception, de la validation, de la qualification, du déploiement et de la maintenance de produits et services critiques à base d’IA.

Un écosystème de plus 40 partenaires d’ici la fin de l’année

Confiance.ai s’inscrit dans une démarche ouverte et intégrative. Le programme développe et fédère aujourd’hui l’écosystème national autour de l’IA de confiance et s’est ouvert à de nombreux partenaires associés.

Au-delà des 13 acteurs structurants du programme, 11 laboratoires ont rejoint récemment le collectif après avoir été sélectionnés dans le cadre d’un AMI (appel à manifestation d’intérêt) centré sur les défis scientifiques : Institut de mathématiques de Toulouse - ANITI, CRIL – Université d’Artois, CRISTAL – CNRS, LAMIH/UPHF / CRISTAL – Université de Lille, Inria KAIROS, IRIT – Université de Toulouse, LIP6 – Sorbonne Université, LITEM – Medial Lab - IMT, LITIS – Insa Rouen, ONERA et U2IS – ENSTA Paris. Ils contribueront à la montée en maturité de travaux scientifiques ou à la résolution de verrous scientifiques amont, le plus souvent sous la forme de thèse ou de doctorat. Le programme compte déjà à ce jour 9 thèses et 4 Postdocs.

D’autres partenaires tels que Apsys, LNE, Numalis et l’ONERA sont également venus renforcer le programme, en apportant leurs expertises et technologies.

Un autre AMI à destination des start-ups deeptech et PME innovantes lancé en juillet dernier devrait permettre d’intégrer une dizaine de pépites françaises au programme dès le 4ème trimestre 2021.

Au total, un puissant collectif de plus de 40 partenaires collaborera sur les sites de Paris Saclay et de Toulouse, deux places importantes de l’IA de confiance, autour de l’élaboration de cet environnement de confiance où chacun pourra tirer de la valeur de ces travaux. Confiance.ai a la chance de pouvoir s’appuyer sur cet écosystème et en particulier sur le programme Franco-Québécois DEEL, le 3IA Aniti et l’initiative DataIA.

Un programme qui contribue au projet de règlementation européenne « AI Act » de la Commission Européenne

La commission europenne a proposé un cadre juridique afin de promouvoir une IA de confiance. Toutefois, sa mise en œuvre opérationelle nécéssite le dévéloppement de solutions techniques permettant aux industriels d’y répondre. Confiance.ai permettra ainsi de créer un environnement technique (sur la certification, la fiabilité, l’évaluation, la transparence et l’auditabilité des algorithmes et des systèmes) qui garantira, demain, un haut de niveau de confiance dans les technologies d’IA.


1 Les Grands Défis sont des programmes publics d’investissement qui vise à développer des technologies et innovations de rupture à fort impact social et économique.

2 Air Liquide, Airbus, Atos, Naval Group, Renault, Safran, Sopra Steria, Thales, Valeo, ainsi que le CEA, Inria, l’IRT Saint Exupéry et l’IRT SystemX

Télécharger le communiqué de presse

 

 

07 septembre 2021 | Solutions Industrie du futur

« Solutions Industrie du futur » : un contrat stratégique de filière signé par Agnès Pannier-Runacher et Frédéric Sanchez.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l'Industrie, et Frédéric Sanchez, président du Comité Stratégique de Filière, ont signé ce lundi 6 septembre 2021 le contrat stratégique de la filière « Solutions Industrie du futur » (S-I-F), dans le cadre du salon Global Industrie organisé à Lyon (69).

Annoncée le 9 avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex, la création de la filière S-I-F fait partie intégrante de la stratégie du Gouvernement pour accompagner la transition des entreprises vers l’industrie 4.0.

Regroupant les secteurs des machines et solutions industrielles intelligentes (mécanique, électrique, électronique, numérique…) ainsi que l’offre digitale, cette filière est constituée de 32 000 entreprises. Elle emploie aujourd’hui 500 000 personnes en France et tient la 3ème place en termes de PIB industriel. Elle est portée par l’Alliance Industrie du Futur (AIF).

Si elle compte dans ses rangs quelques grandes entreprises championnes du secteur, la filière reste cependant principalement composée de PME et d’ETI, dispersées en de multiples sous-secteurs interdépendants.

C’est dans ce contexte qu’Agnès Pannier-Runacher et Frédéric Sanchez ont signé un contrat stratégique de filière, en présence des organisations représentant les salariés. Cette signature marque une nouvelle étape pour la filière, qui s’organise, se structure et se développe pour répondre aux besoins des entreprises utilisatrices et faire effet de levier sur les investissements des entreprises en solutions françaises, notamment ceux soutenus par le plan France Relance.

Télécharger le communiqué de presse

 

 

July 26, 2021 | Booster Project

BOOSTER project: Secure solution, unlocking the full potential of data

Booster Project 250

The ability to rapidly process and analyse massive amounts of data to improve processes, products and services, is one of the main benefits associated with industry 4.0. However, until today, much of this immense potential is still unlocked due to the difficulty in protecting and ensuring data confidentiality and sovereignty.

BOOSTER, one of EIT Manufacturing’s 2021 projects, aims at changing data crunching forever.

"Today, we are starting to be pretty good at ensuring the data confidentiality and sovereignty when sharing and storing data. However, ensuring data confidentiality and sovereignty when computing and analysing the data has been a blocking point. The questions we answer is how to use partner data without having access to them, and how to respect privacy regulations while still being able to analyse the data", said Frederic Surleau, Responsible for Business Development at CEA List, the French Alternative Energies and Atomic Energy Commission.

Tapping into big business and improvement potential

Cybersecurity and data breaches is a big risk for industrial companies protecting their data and innovations, as well as for finance and insurance companies. The challenge is how to guarantee the confidentiality of data from collection to processing including involvement of remote third parties, while respecting regulatory and commercial constraints. As a result, most companies are reluctant to allow data computing by external parties unless confidentiality can be 100% ensured. BOOSTER, benefiting from the new Homomorphic Encryption (FHE) Technology intends to change the game.

The BOOSTER project consortium has developed a solution ensuring full confidentiality and data sovereignty for cloud computing. The aim is to deliver an industrial “secure by design” solution to accelerate the execution of data processing applications meeting even the most stringent privacy requirements. BOOSTER aims at demonstrating the practical integration of the Homomorphic Encryption (FHE) technology combined with an accelerated computing engine, deploying them in a cloud computing environment for a low software engineering cost.

"We are confident that this will pave the way for a wide deployment, boosting data-enabled improvements, but not only that – potentially resulting in completely new business offers and solutions", said Charly Bechara, founder and CEO, Scalnyx.

This new integrated solution combines so-called homomorphic encryption technologies developed by CEA List with a high-performance software acceleration from Scalnyx. Homomorphic encryption is a PET (Privacy-Enhancing Technologies) and a form of encryption allowing to perform calculations on encrypted data without decrypting it first. Homomorphic encryption can be used for privacy-preserving outsourced storage and computation. This allows data to be encrypted and outsourced to commercial cloud environments for processing, all while encrypted.

"Heverett Group is committed to develop of digital solutions to ensure a secure, sovereign data transfer between suppliers and factories. Moreover, leveraging artificial intelligence for industrial asset maintenance is one of our development axes in Europe" said Hervé LABARGE, Chief Innovation Officer, HEVERETT GROUP.

Joint venture startup to be launched at the end of 2021

The newly formed BOOSTER Consortium consisting of CEA List, Scalnyx, as technology providers and Heverett Group and Prima Industries as end-users aim at launching a joint venture startup focusing on cyber security.

The main benefits of the solution are:

  • Ensuring fully cybersecure and high-performance cloud-based data computing
  • Unlocking the full potential of industry 4.0 and big data
  • Open doors for new business models and business, such as the creation of a European cloud, Gaia-X.

 

 

19 juillet 2021 | Dolphin Design et le CEA-List

Dolphin Design et le CEA s’associent pour créer une nouvelle plateforme d’IA embarquée.

dolphin design 250

Dolphin Design et le CEA-List ont lancé un laboratoire commun de R&D dédié aux systèmes embarqués. L’objectif est de proposer une offre Edge-IA alliant flexibilité du logiciel, efficacité énergétique et performances. En particulier, l’accélérateur matériel PNeuro® du CEA-List, combiné aux solutions de traitement de Dolphin Design, permet d’embarquer de l’IA dans la plateforme de calcul développée conjointement au sein du nouveau laboratoire. Deux outils du CEA-List complètent cet ensemble : l'environnement de simulation SESAM qui permet une exploration et une validation plus rapides, et le générateur de code N2D2 qui facilite la programmation.

Grenoble, France, le 19 juillet 2021

L’augmentation exponentielle du nombre d’appareils connectés ainsi que la migration du stockage vers le cloud provoquent un véritable déluge de données qui constitue un goulot d’étranglement, qui consomme du temps et de l’énergie.

Le défi pour l’Edge-IoT est de rapprocher la prise de décision au plus près des capteurs pour réduire le flux de données vers le Cloud et améliorer à la fois l’efficacité énergétique globale, la confidentialité des données et le temps de réponse des systèmes.

Pour y parvenir, les concepteurs doivent intégrer le traitement IA au sein même des puces électroniques afin de les doter de capacités décisionnelles. Ils doivent ainsi trouver de nouvelles architectures MCU moins consommatrices d’énergie et préservant par là même la durée de vie des batteries.

Dans cette perspective, Dolphin Design propose des plateformes de traitement capables de faire face au déluge de données :

  • CHAMELEON : plateforme MCU innovante basée sur les événements. Elle est capable d'effectuer de manière autonome la collecte de données et le prétraitement en ménageant de façon fine la consommation d’ énergie.
  • RAPTOR : plateforme d'accélération de réseaux neuronaux pour l'IA. Version haut de gamme des plateformes MCU Chameleon, elle est dotée d’un accélérateur spécialisée pour l'IA qui lui permet d'augmenter la puissance de traitement pour une fraction seulement de la consommation d'énergie.

Ces deux plateformes sont livrées avec des outils logiciels : pilotes, suite logicielles et plateforme virtuelle.

Pour répondre aux exigences de ses clients sur les délais de commercialisation, Dolphin Design a renforcé ses capacités de développement en combinant ses forces avec celles des experts du CEA-List au sein d’un laboratoire commun.

Ce dernier réunira les solutions et le savoir-faire des deux partenaires et proposera aux marchés de l’électronique embarquée une nouvelle plateforme de calcul flexible pour l’Edge IA. Dolphin Design a intégré plusieurs IP matérielles développées par le CEA-List dans Chameleon et Raptor. Par ailleurs, les chercheurs du CEA-List déploient et étendent encore leur plateforme d'apprentissage profond N2D2 pour améliorer l'efficacité du traitement et réduire la consommation d'énergie des systèmes qui embarquent l'accélérateur matériel PNeuro®.

PNeuro® est un accélérateur programmable du CEA-List de type SIMD (instruction unique, données multiples) et de faible encombrement, grâce auquel Dolphin Design ajoutera des capacités d'IA aux produits à faible consommation Chameleon et Raptor. Chameleon est une plate-forme de sous-système MCU basée sur les événements, intégrant plusieurs périphériques standards, un DMA autonome, une unité de gestion de l'énergie à grain fin et un PNeuro® à 32 éléments de traitement. Raptor est un accélérateur matériel programmable spécialisé dans l'inférence NN (Neural Network) et le traitement de la vision, qui comprend un noyau hôte, un DMA et un PNeuro® à 128 éléments de traitement. Avec Chameleon et Raptor, Dolphin Design couvrira une large gamme d'applications IA à faible consommation.

Par ailleurs, en étendant les fonctionnalités de l'outil N2D2 du CEA-List à l'architecture PNeuro®, le CEA offre une plateforme de conception de réseaux neuronaux profonds performante et indépendante, dédiée aux applications embarquées pour les utilisateurs de Chameleon et Raptor. N2D2 est capable de générer le programme optimisé pour le PNeuro® directement à partir de la description à haut niveau de l'application de réseau de neurones de l'utilisateur. N2D2 est également compatible avec le format d'échange ONNX couramment disponible dans les principaux environnements d'apprentissage profond. Il intègre également des techniques de quantification avancées pour tirer parti des traitements à précision réduite permis par PNeuro® afin de conserver les meilleures performances applicatives tout en réduisant la surface du circuit et l'empreinte énergétique. Pour une interopérabilité complète des modèles d'apprentissage profond, de futurs développements amélioreront le support du standard ONNX dans N2D2 afin de l'ajouter à la liste des environnements d'apprentissage machine compatibles ONNX. De quoi élargir les marchés pour Raptor et Chameleon avec mini-Raptor.

Enfin, en combinant le modèle virtuel PNeuro® du CEA et l'outil de prototypage virtuel SESAM / VPSim, Dolphin Design améliore la qualité globale de la conception, la performance, la fiabilité, l’exploration rapide des pistes de développement et permet de débuter le développement logiciel plus tôt dans le processus de conception.

L'accélérateur PNeuro®, le framework DNN N2D2 et les outils de prototypage SESAM/VPSim Virtual différencient fortement les produits Chameleon et Raptor en combinant efficacité énergétique avec les mesures de surface et d’autres outils, pour faciliter et améliorer les temps de développement des clients de Dolphin Design.

Pour 2021, les deux partenaires visent une puce de démonstration construite sur la technologie FDSOI 22 nm, et un flot de génération de logiciels que les clients de Dolphin Design pourront utiliser afin de développer des applications économes en énergie et en ressources.

Télécharger le communiqué de presse

 

 

01 juillet 2021 | Programme « Confiance.ai »

Programme « Confiance.ai » : un collectif de 13 industriels et académiques français relève le défi de l’industrialisation de l’intelligence artificielle (IA) pour les produits et services critiques.

Les « Grands Défis » sont des programmes publics d’investissement qui visent à développer des technologies et innovations de rupture à fort impact social et économique. Le Grand Défi « Sécuriser, fiabiliser et certifier des systèmes fondés sur l’intelligence artificielle » a pour objectif de construire les outils garantissant la confiance placée dans les produits et services intégrant l’intelligence artificielle (IA) et entend ainsi fournir un cadre « technique » à la future proposition de réglementation européenne sur l’IA.

Demain, les technologies d’IA de confiance seront au centre de la conception et de la production de produits et services majeurs et variés comme le véhicule autonome, l’aéronautique de dernière génération, l’industrie 4.0, l’énergie ou la défense.

Doté d’un budget de 45 M€ sur la période 2021 – 2024, Confiance.ai ambitionne, grâce à un collectif de 13 partenaires industriels et académiques français majeurs, de créer une plateforme d’outils logiciels permettant l’intégration d’IA dans des produits ou services critiques, c’est-à-dire dont les accidents, les pannes ou les erreurs pourraient avoir des conséquences graves sur les personnes et les biens.

Confiance.ai mobilise l’expertise française en intelligence artificielle, mais aussi en ingénierie et en sureté de fonctionnement, pour offrir aux industriels des solutions leur permettant de développer de nouveaux produits et services à base d’IA de confiance, répondant ainsi à des enjeux majeurs autant sociétaux qu’en termes de compétitivité économique et de souveraineté.

Télécharger le communiqué de presse