Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

20 mars 2017 | DIGITEC, futur pôle du numérique à Paris-Saclay

signature digitec 250
Signature du partenariat Digitec le 14 mars 2017

Le projet DIGITEC vise à consolider un pôle majeur d’activités de recherche scientifique et technologique dans le domaine du numérique, autour des acteurs actuels de Nano-INNOV, dans un lieu emblématique qui co-localisera notamment le Pôle Systematic Paris-Region, l’IRT SystemX, le CEA-List, Télécom ParisTech et Télécom SudParis, et le siège d’Inria.

La capacité de ces acteurs allant de la recherche académique la plus en pointe (Inria, Télécom ParisTech, Télécom SudParis), à la recherche appliquée, bilatérale (CEA-List, Télécom ParisTech, Télécom SudParis, Inria) ou multipartenariale (IRT SystemX, Systematic Paris-Region) est reconnue par les industriels et confère au pôle DIGITEC une visibilité et une capacité d’innovation de premier plan sur un certain nombre de thématiques clés du numérique, notamment au regard des besoins industriels, telles que la Cybersécurité, l’Intelligence Artificielle, les Systèmes Cyber Physiques ou les nouvelles technologies du manufacturing.

Ces thématiques de recherche scientifique et technologique mobiliseront les membres de l’Université Paris-Saclay, au-delà des acteurs de DIGITEC, et s’inscriront dans le cadre des stratégies et des initiatives portées par l’Université Paris-Saclay. Cette initiative vise également à renforcer les liens déjà existant entre la recherche technologique de la transformation numérique et les activités plus tournées vers la recherche amont.

Concrètement, l’infrastructure DIGITEC, par la transformation de Nano-INNOV, doublera la capacité du site, qui atteindra près de 60 000 m2, afin de pouvoir :

  • Accueillir de nouveaux partenaires de recherche, au premier rang desquels Inria ;
  • Déployer des plateaux projets industriels. A titre d’exemple, Renault a choisi le site Nano-INNOV pour y implanter en 2016 ses équipes en charge du développement du « Véhicule Autonome » sur un plateau projet d’une cinquantaine de personnes. De plus, le site a été retenu pour y accueillir la plateforme « Factory Lab » de l’Alliance Industrie du Futur, opérationnelle depuis septembre 2016;
  • Imaginer un showroom scénarisant des innovations technologiques développées par l’ensemble des membres de l’Université Paris-Saclay ;
  • Collaborer avec de nouveaux dispositifs d’innovation ouverte de l’Université Paris-Saclay tels que, le Design Center de l’Université Paris-Saclay en préfiguration ;
  • Accompagner la croissance notable du CEA-List et de l’IRT SystemX, en synergie avec le Pôle Systematic Paris-Region, notamment vis-à-vis des PME.

DIGITEC sera également étroitement connecté à l’Incubateur Pépinière Hôtel d’Entreprises-IPHE, accueillant en particulier Incuballiance. Il regroupera des acteurs de la recherche technologique tels que le CEA-List, Télécom ParisTech, Télécom SudParis et Inria (tous labélisés instituts Carnot) et des acteurs portant des dispositifs d’aide à la valorisation, tels que la SATT Paris-Saclay. Ces dispositifs peuvent se concrétiser par le rapprochement d’industriels et de chercheurs académiques (IRT), par des dispositifs d’aide à la maturation (SATT) ou par le rapprochement avec la communauté industrielle et l’accompagnement à la croissance des entreprises à travers le pôle Systematic Paris-Region. Le projet est fortement soutenu par la Région Île-de-France et suscite l’intérêt du Commissariat Général à l’Investissement et de plusieurs investisseurs comme la Caisse des Dépôts et Consignations.

DIGITEC constituera un ensemble cohérent permettant de porter au meilleur niveau le transfert technologique et de mettre en visibilité le numérique au sein de l’Université Paris-Saclay.

Télécharger la fiche Digitec

 

 

 

17 mars 2017 | 75 démonstrateurs, 1000 participants : l’édition 2017 du #techday#cealist remporte un vif succès

faten hidri techday cea listÉvènement annuel du List, institut de CEA Tech, le #techday#cealist a attiré 1000 visiteurs pour sa quatrième édition, le 14 mars 2017 à Nano-INNOV.

Avec pour thématique centrale la « data intelligence », le #techday#cealist a été l’occasion pour Faten Hidri, Vice-présidente de la Région Ile de France, en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, d’annoncer la création de Digitec, pôle numérique majeur du Campus Paris-Saclay.

 

 

Après deux tables rondes consacrées à l’intelligence artificielle, les participants sont allés à la rencontre des chercheurs du List en visitant le techshow :

chiffres clés tehcday 2017 05

  • 75 démonstrateurs à l’état de l’art répartis sur 12 thématiques,
  • 3 visites de plateforme (robotique interactive, simulation interactive et contrôle non destructif) réparties sur Digiteo Moulon et Digiteo Saclay,
  • 3 nouveaux espaces : Virtual#List, Startup Village et Open Innovation @ Paris-Saclay (showroom, CoFab et Design Center*)

*préfiguration

Le techshow du #techday#cealist 2017 :

Plan techday 2017 cea list 04

Télécharger les kakémonos des 75 démonstrateurs présentés lors du techshow du #techday#cealist 2017 :

 

02 smart data Smart Vehicule

55. Electronic platforms virtualization
56. XCOEUR
57. CPS IMPULSE
58. ADAS

02 smart data Smart Instrumentation

59. NanoPix
60. Nucléide-Lara
61. Dosimétrie 3D par gel

 

 

 

16 mars 2017 | Papyrus, un écosystème industriel pour l’ingénierie dirigée par les modèles

papyrus consortiumLe Papyrus Industry Consortium (PIC), lancé en 2016, regroupe 13 industriels, dont trois grands groupes, avec pour objectif le développement et la diffusion de Papyrus, plate-forme ouverte d’ingénierie dirigée par les modèles pilotée par le List, institut de CEA Tech.

La plateforme Papyrus constitue pour le List à la fois une base d’innovation pour les outils logiciels d’ingénierie dirigée par les modèles, et un support de développement pour les domaines technologiques touchés par la vague du numérique : robotique, nouvelles énergies ou architectures électroniques notamment.

Ces perspectives ont séduit de nombreux industriels, qui se sont rassemblés en 2016 au sein d’un consortium incluant notamment Airbus, Ericsson et Saab, aux côtés d’utilisateurs finaux, de fournisseurs de technologies et de chercheurs (www.polarsys.org/papyrus-ic). Avec une ambition commune : soutenir et développer cette plate-forme ouverte, modulaire et évolutive pour l’ingénierie dirigée par les modèles des logiciels et des systèmes.

Ce consortium apporte aux industriels un soutien efficace dans leurs efforts d’innovation en matière d’ingénierie dirigée par les modèles. Il leur offre également un gain en temps et en coûts de développement, en capitalisant et mutualisant les efforts, et en mettant à leur disposition un ensemble de ressources et d’outils capables d’évoluer en fonction des besoins et de l’avancée des technologies. Il permet en outre à l’écosystème de mener des actions de recherche collaborative, ainsi que des activités de formation et d’enseignement au sein d’une communauté internationale riche et variée.

Grâce au Papyrus Industry Consortium, le List dispose d’un atout majeur pour offrir à l’ensemble des industriels des solutions d’ingénierie dirigées par les modèles appliquées et personnalisables, tout en structurant autour de Papyrus une communauté d’experts et d’utilisateurs.

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

 

 

14 mars 2017 | N2D2, première plateforme européenne de deep learning en open source

Issue de dix années de recherche menées au CEA la plateforme Neural Network Design and Deployment (N2D2) est désormais accessible en open source sur le site web du List, institut de CEA Tech, (www-list.cea.fr/N2D2). Cette mise à disposition fournira aux développeurs un environnement de conception pour les applications de deep learning. Elle favorisera la création d’un écosystème d’utilisateurs en vue d’élargir les domaines d’usages des réseaux de neurones.

Les réseaux de neurones sont constitués d’algorithmes s’inspirant du fonctionnement des neurones du cerveau. Ces solutions logicielles de plus en plus utilisées pour les applications de reconnaissance d'images, de sons ou de tout autre signal issu d'un ou plusieurs capteurs permettent de doter les objets et systèmes de capacités d'interprétation. L’accroissement des volumes de données générées dans tous les secteurs économiques a permis l’émergence de nouvelles solutions de calculs pour extraire de la connaissance de ces données. Les réseaux de neurones répondent à cet enjeu, sous réserve de modèles de programmation adaptés.

List reseaux de neuronnes

Une solution disruptive et intégrée pour les développeurs

N2D2 accompagne les développeurs et designers de bout en bout, de la conception du réseau de neurones jusqu’à sa réalisation, et ce quelle que soit l’architecture matérielle de calcul et les solutions matérielles d’exécution (GPU, FPGA…) envisagées.

Enfin, la plateforme N2D2 intègre de manière unifiée la chaîne complète de traitement de données. Celle-ci va de l’acquisition et mise en forme des données jusqu’à l’apprentissage, la simulation, le traitement, pour ensuite parvenir à l’étape finale : l’affichage des résultats de performances à l’utilisateur final.

Un environnement de conception complet

N2D2 permet la génération du code adéquat en fonction du composant matériel sur lequel le réseau de neurones doit s’exécuter. Il est ainsi possible de faire un benchmark des composants du commerce afin de choisir celui qui sera le plus adapté aux exigences définies en amont (latence du traitement, consommation énergétique, coût, facteur de forme, etc.).

N2D2 peut également être utilisé pour la conception de réseaux de neurones pour des accélérateurs neuronaux issus du CEA, tels que le processeur PNeuro, qui est une IP matérielle programmable dédiée au calcul neuronal.

Grâce à l’ensemble de ces fonctions, N2D2 autorise le prototypage simple et rapide de systèmes embarqués à base de réseaux de neurones ainsi que l’évaluation de leurs performances.

Un cas d’usage pour le contrôle qualité en milieu industriel

N2D2 a été utilisée avec succès pour développer un système à base de réseaux de neurones, pour détecter des défauts de fabrication dans le cadre d’un contrôle en ligne temps réel. Au-delà du critère essentiel lié au taux de reconnaissance des défauts répertoriés comme critiques, l’enjeu était de minimiser le temps de latence. La puissance de calcul et la flexibilité de la solution issue de N2D2 lui ont permis d’explorer rapidement l’espace de conception afin de spécifier le système embarqué.

Quels domaines d’application ?

Les réseaux de neurones sont utilisés dans des domaines aussi variés que la production industrielle et le contrôle qualité (exemple cité plus haut), la sécurité (contrôle d’accès à un site par exemple), le transport (par exemple le contrôle de la qualité des routes ou le véhicule autonome), ou encore le marketing (par exemple la personnalisation des messages aux clients). N2D2 apporte d’ores et déjà des solutions adaptées aux enjeux de partenaires du List comme Atos, ArcelorMittal ou Global Sensing Technologies.

Essayez N2D2 !

Pour accéder à la plateforme open source (licence CeCILL C), connectez-vous sur le site web du CEA LIST : www-list.cea.fr/N2D2

 

 

 

28 février 2017 | Un outil logiciel au service de l’oncologue et du radiothérapeute

list barat outil logicielLe logiciel développé par le List, institut de CEA Tech, fournit une aide au diagnostic, à la planification des traitements des tumeurs et la prédiction de leur réponse thérapeutique.

En combinant les données issues de différentes techniques d'imagerie médicale (IRM, scanner, TEP...) par une analyse statistique non supervisée, il est possible de caractériser différents types de tissus tumoraux et de fournir à l’oncologue et au radiothérapeute une aide au diagnostic et à la planification du traitement de radiothérapie.

Le logiciel développé par le List permet de repérer automatiquement les contours des organes et des tumeurs, mais aussi de distinguer les zones tumorales actives des zones nécrosées ou des oedèmes. « Se fondant sur des méthodes d'analyse statistique, le logiciel procède à la segmentation 3D des tissus en leur attribuant une signature caractéristique, explique un chercheur du List. Il propose alors des schémas d'identification au médecin, qui pourra les valider ou les corriger le cas échéant, gagnant ainsi du temps et de l’objectivité par rapport à une segmentation manuelle coupe par coupe. »

De surcroît, dans le cadre du suivi du patient, cet outil permet une caractérisation quantitative de l’évolution des tumeurs, mais aussi d’identifier de nouveaux marqueurs tumoraux. Le logiciel est notamment utilisé pour déterminer des signatures tissulaires permettant la détection précoce d'éventuelles rechutes chez des patients atteints de glioblastomes, mais il peut s’adapter à tout autre type de pathologie.

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/