Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

5 mai 2020 | La nouvelle version de LIMA passe à l’apprentissage profond

neurones 250L'analyseur linguistique LIMA développé par le CEA List, institut de CEA Tech, a été enrichi de modules d'apprentissage profond lui permettant d'analyser 60 langues avec des performances à l'état de l'art.

Dès lors qu'une requête écrite est formulée dans un moteur de recherche, le texte en est passé au crible : chaque mot, groupe de mots ou phrase est repéré et analysé par un logiciel dédié. Cette analyse est un préalable nécessaire pour les recherches, mais également pour d'autres applications comme les résumés automatiques et la traduction. LIMA, l'analyseur linguistique de l'institut Carnot CEA List, déjà largement utilisé, booste désormais ses performances grâce au Deep Learning.

Les dernières avancées en matière de réseaux de neurones ainsi que la mise à disposition d'ensembles de textes annotés dans différentes langues par l'association Universal Dependencies ont permis d'améliorer considérablement son efficacité ainsi que le nombre de langues traitées, mais également d'enrichir le logiciel de trois modules d'apprentissage. Le premier module permet de segmenter les textes en mots et phrases, un deuxième effectue l'analyse morphologique, lexicale et syntaxique, et le troisième l'annotation des entités nommées.[1]

Tandis que la version antérieure de LIMA est capable d'analyser 6 langues (anglais, français, allemand, espagnol, portugais, chinois et arabe), la nouvelle version Deep LIMA peut désormais analyser plus de 60 langues avec des performances à l'état de l'art.

[1]Projet coopératif international visant à créer des banques d'arborescences linguistiques dans un grand nombre de langues (https://universaldependencies.org/).

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

30 avril 2020 | Les réseaux de Bragg pour la surveillance en environnements sévères

List Reseaux de bragg 250Résistant aux effets combinés des fortes températures et des radiations (gamma, neutrons), les réseaux de Bragg dits « régénérés », sur lesquels travaille le CEA List, institut de CEA Tech, pourraient être utilisés pour le suivi de l’état de santé de structures en environnements difficiles.

Le monitoring de structures en environnements sévères nécessite des capteurs adaptés. Les réseaux de Bragg sont utilisés pour fournir des cartographies de température au sein d'installations complexes telles que les réacteurs nucléaires, qui sont le siège de flux neutroniques intenses. Leur comportement sous l'effet combiné des hautes températures et des rayonnements gamma et neutrons n'avait jusqu'alors été que peu étudié. L'institut Carnot CEA List collabore avec d'autres directions du CEA et avec le SCK en Belgique pour tester cette technologie prometteuse au sein d'irradiateurs gamma et de réacteurs de recherche.

Constitués de motifs gravés par laser sur fibre optique et traités thermiquement selon un procédé dit « de régénération », pour résister à des températures pouvant atteindre 900 °C, les réseaux de Bragg régénérés* constituent une classe de réseaux de Bragg particulièrement adaptée aux environnements sévères. Les chercheurs ont montré qu'avec des capteurs soumis à une dose de rayonnement gamma de 1 MGy et à une température de 250 °C, l'erreur de mesure de température consécutive à l'irradiation est inférieure à 2,7 °C, soit du même ordre de grandeur que pour une dose dix fois moindre à température ambiante.

Les hautes températures paraissent donc avoir un effet bénéfique sur le comportement sous radiations des réseaux de Bragg régénérés. De prochains essais avec suivi en ligne permettront d'identifier les paramètres optimums de fabrication de ces réseaux pour une utilisation en réacteurs de recherche. Avec en perspective un monitoring beaucoup plus fin du pilotage de ces réacteurs par de la mesure in core.

*Les réseaux de Bragg agissent comme des miroirs réfléchissant la lumière d'une longueur d'onde bien précise appelée longueur d'onde de Bragg. Toute variation de la longueur d'onde réfléchie par le réseau permet de remonter à la variation locale de la température, qui peut ainsi être mesurée.

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

17 avril 2020 | COVID19 : le CEA conçoit deux dispositifs dédiés à l’assistance respiratoire d’urgence

EVzoioWWsAMLI3BFace aux risques de pénurie de respirateurs dans le monde, et afin d’imaginer des solutions permettant d’augmenter la capacité de ventilation de patients Covid-19, le CEA lançait le 13 mars le projet CLEAR (CEA List Emergency Assistance for Respiration). Le projet porte aujourd’hui ses fruits avec la mise à disposition de deux prototypes à hautes performances et coûts maîtrisés : CLEAR-M, un dispositif de monitoring permettant d’améliorer les respirateurs d’urgence et de transport, aujourd’hui difficilement utilisables dans le cas de patients Covid-19, et CLEAR-R, un système d’assistance respiratoire d’urgence.

CLEAR-M : dispositif de monitoring pour les respirateurs d’urgence et de transport

En France, le parc de respirateurs a finalement permis de faire face aux besoins des patients Covid-19 lors du pic épidémique actuel. Toutefois, il a fallu recourir aux respirateurs dédiés aux véhicules de transport sanitaire ou aux services d’urgence, qui ne disposent pas du monitoring continu de la pression et du débit requis pour la ventilation optimale des patients Covid-19. Afin de pallier ce manque et améliorer la prise en charge des patients, et en réponse au besoin exprimé par des médecins réanimateurs, l’institut Carnot CEA LIST, en collaboration avec le Service Hospitalier Frédéric Joliot du CEA, a mis au point le dispositif de monitoring CLEAR-M. Le 10 avril, deux essais ont été réalisés en milieu hospitalier sur poumon test, sous le contrôle du Dr. Frédéric Minko, chef du Service des urgences du Groupe Hospitalier Nord Essonne (GHNE) à Orsay, puis dans le service de réanimation médicale du Pr. Djillali Annane à l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches (AP-HP). Les performances de CLEAR-M ont été validées avec succès par comparaison avec les mesures d’un respirateur de référence.

Le 16 avril, CLEAR-M a été déployé à l’hôpital de Garches pour être évalué par les Pr Hélène Prigent et Frédéric Lofaso sur des patients COVID-19 en phase de récupération mais encore placés sous respiration artificielle au sein de l’unité de sevrage ventilatoire. CLEAR-M a également été déployé dans le service d’urgences de l’hôpital d’Orsay.

Afin d’assurer son exploitation libre, ce dispositif a fait l’objet d’un dépôt de brevet par le CEA, et la licence est disponible gratuitement dans un objectif de fabrication industrielle. En accord avec le CEA, la société BA-Healthcare sera le premier industriel à produire quelques milliers d’unités CLEAR-M.

CLEAR-R : respirateurs d’urgence

Afin de répondre aux besoins de pays disposant d’équipements respiratoires insuffisants, l’équipe a également développé le concept d’un respirateur d’urgence, CLEAR-R, s’appuyant sur l’actionnement robotisé d’un insufflateur manuel associé au dispositif de monitoring CLEAR-M.

La preuve de concept a pu être établie dès la fin mars, autorisant la mise au point du prototype et du protocole de test en milieu hospitalier au tout début du mois d’avril. Suite à la validation du prototype et de ses performances d’assistance à la respiration par les experts de santé, l’équipe de l’institut Carnot CEA LIST a mené des essais sur simulateur puis in vivo à l’Ecole nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort (ENVA). En parallèle, les protocoles de fabrication et d’assemblage ont été rédigés.

Dans l’objectif de le rendre accessible à un usage rapide et le plus large possible, une présérie de cinq respirateurs est à disposition des partenaires médicaux et industriels qui souhaiteraient entreprendre leur homologation, essais cliniques et fabrication à grande échelle.

Demander une documentation sur CLEAR-M ou CLEAR-R

Un projet solidaire

Le projet CLEAR a mobilisé plusieurs dizaines de personnes au sein du CEA, via l’institut Carnot CEA LIST et le Service Hospitalier Frédéric Joliot, en collaboration avec des médecins réanimateurs du Groupe Hospitalier Nord-Essonne à Orsay, de l’Hôpital Raymond-Poincaré de Garches (AP-HP), d’établissements hospitaliers de Marseille et Corbeil-Essonne, et l’Inserm.

 

 

 

10 avril 2020 | DIMOFAC, un projet de numérisation de l’industrie manufacturière pour gagner en compétitivité

dimofac illustrationProduire en série dans un contexte d'individualisation de masse ou bien réorienter ses capacités de production pour répondre à une pénurie en temps de crise sont de véritables défis : comment reconfigurer l'outil de production tout en restant compétitif ? La solution passe par une organisation plus agile, des machines de production modulaires, et le recours à la simulation numérique pour optimiser les processus industriels. C'est l'enjeu du projet européen DIMOFAC officiellement lancé en novembre 2019 au CEA de Grenoble.

Le projet vise à mettre à la disposition des industriels des solutions de modélisation et de reconfiguration de l’outil de production via le jumeau numérique. Cet outil numérique reproduit en tout point et dynamiquement la ligne de production, permettant de tester différents scénarios, voire contrôler et reconfigurer la ligne physique.

L’ambition des équipes des instituts Carnot CEA List et LITEN est de poser les bases d’une architecture industrielle standard, capable d’être dupliquée à l’avenir par d’autres industriels. « L’idée est de rendre réplicable ce jumeau numérique ainsi que la modularisation des systèmes de production en se fondant sur la méthodologie MBSE (Model Based System Engineering) » explique Arnaud Cuccuru, ingénieur-chercheur au CEA List.

Des démonstrateurs seront réalisés dans les lignes de production des partenaires industriels, notamment grâce aux outils développés par le CEA, comme CIVA pour le contrôle non destructif (CND) automatisé en ligne et PAPYRUS pour dupliquer numériquement les systèmes de production.

Pour plus d'infos :

 

 

9 avril 2020 | De l’ordre dans les tâches industrielles

Factory Lab GECO List 250Une suite logicielle automatisant l’optimisation et la validation de l’ordonnancement des tâches dans les processus industriels a été mise au point dans le cadre de FactoryLab.

Dans l'industrie, notamment automobile et aéronautique, les tâches sont réalisées selon un ordonnancement précis pour répondre aux contraintes de cadence. Concrètement, elles sont programmées dans le temps de manière à optimiser la production en tenant compte de multiples paramètres, comme la disponibilité des moyens humains et matériels ou l'impossibilité de réaliser deux actions de façon simultanée pour des raisons de sécurité. Souvent basé sur l'expérience, cet ordonnancement est extrêmement complexe à réaliser manuellement. Le CEA List, institut de CEA Tech, a mené des travaux de R&D, dans le cadre de FactoryLab, afin d'automatiser ces processus.

Le Groupe PSA et Safran, membres de la communauté, se sont ainsi appuyés sur l'institut, au sein du projet mutualisé GECO, en vue de réduire le temps de validation et d'optimisation de la planification des tâches sur leurs lignes d'assemblage de véhicules et de maintenance de moteurs. Les chercheurs ont adapté à ces deux cas d'étude leur suite logicielle – basée sur la plateforme Papyrus – qui permet la représentation numérique de la chaîne industrielle considérée.

Par le biais de modèles et de simulations, ce « jumeau numérique fonctionnel » permet de faire varier l'ensemble des paramètres et contraintes, d'analyser précisément une situation complexe et de prédire et résoudre d'éventuels problèmes de co-activité. Il permet ainsi de calculer automatiquement et intelligemment l'allocation des moyens et la planification des tâches par l'utilisation d'heuristiques issues des travaux s'appuyant sur l'intelligence artificielle. En cas d'aléas (commande urgente, modification des ressources humaines ou matérielles), les écarts peuvent être pris en compte pour actualiser rapidement la planification.

A propos de FactoryLab :

FactoryLab est un consortium industriel et académique qui intègre des solutions technologiques dans des délais très courts et réalise des démonstrateurs préindustriels en réponse aux enjeux de transformation de ses membres. Ce consortium facilite l'adoption et le déploiement rapide sur le marché de ces nouvelles solutions.

Lieu de fertilisation croisée inter-filières, FactoryLab est un modèle ingénieux d'échange et de mutualisation de ressources qui offre à ses membres, industriels utilisateurs finaux, intégrateurs ou fournisseurs de technologies, un véritable effet de levier en matière de création de valeur.

Site web : http://factorylab.fr/

Suivez nos projets : https://www.youtube.com/channel/UCEG31AgIx0v9CKeBzHci9LA

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/