Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

22 juillet 2016 | Cybersécurité : le CEA s’implique aux côtés de la Commission européenne

PPPDans sa stratégie pour les programmes de Recherche & d’Innovation (R&I) impliquant les partenaires publics et privés, la Commission européenne a officialisé le 5 juillet dernier un partenariat public-privé (PPP) Cybersécurité impliquant la création de l’association European CyberSecurity Organisation (ECSO).

L'UE investira 450 millions d'euros dans ce partenariat, et compte sur le levier des industriels pour générer 1,8 milliard d’investissements d’ici à 2020. Du fait de sa grande implication dans le domaine des recherches en cybersécurité, le CEA est pleinement engagé dans le montage de ce partenariat et dans la création de l’association ECSO. Géraud Canet (List, institut de CEA Tech) a été élu au Conseil d’administration et au Conseil des partenariats de ce PPP.

ECSO est constituée sous la forme d’une association, dont European Organisation for Security[1] (EOS) et ACN (Alliance pour la confiance numérique) sont deux membres fondateurs, aux côtés des grands acteurs industriels européens (Airbus, Thales, Safran/Morpho), des agences nationales (ANSSI pour la France), et des organismes de recherche (CEA, Tecnalia, VTT, INRIA…). ECSO a pour objectif général de soutenir toutes les initiatives et projets visant à développer, promouvoir et encourager la cybersécurité à l'échelle européenne pour laquelle cette thématique est portée par le PPP Cybersécurité. Du fait de sa place stratégique dans la recherche européenne, ce PPP aura pour mission de définir :

  • les feuilles de route de la recherche en cybersécurité;
  • le contenu des appels à projets;
  • la structuration de l’écosystème.

Compte-tenu du caractère stratégique de la cybersécurité, le partenariat ECSO donne une place particulièrement importante aux états membres, qui y sont directement représentés. Le partenariat est coordonné par Luigi Rebuffi d’EOS et se structure selon deux principales entités de gouvernance, dans lesquelles le CEA est représenté :

  • le Conseil d’administration, composé de 38 membres;
  • le Conseil des partenariats dont la compétence inclut notamment les programmes de recherche.

Implication du CEA dans les recherches en cybersécurité

Le CEA conduit un programme spécifique de recherche en cybersécurité dans le cadre d'un programme transversal, dédié à la sécurité, et coordonné par la direction des applications militaires (DAM). Les axes directeurs des recherches conduites au CEA concernent :

  • le développement d'architectures sécurisées destinées à assurer la cybersécurité des systèmes industriels;
  • le développement de technologies de cyberprotection, incluant notamment la cryptographie et les produits de chiffrement;
  • le développement de technologies destinées à la lutte informatique défensive.
[1] Le CEA est membre de l’association European Organisation for Security (EOS) qui comprend de nombreux acteurs de la sécurité, industriels et recherche (Airbus, Thales, Safran/Morpho, BAE, Finmeccanica, etc., mais aussi TNO, VTT, Tecnalia…). Le CEA est également membre d’EARTO (European Association of Research and Technology Organisations), alliance des RTO européennes, et préside le working group Security Research d’EARTO.

 

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea.fr/

 

 

12 juillet 2016 | Bientôt des microprocesseurs many-coeurs dans les avions ?

avionLe List, institut de CEA Tech, a expérimenté pour le compte de Safran l’intégration d’applications critiques et non-critiques du domaine avionique dans une architecture « many-cœurs ». Les performances du démonstrateur présenté au salon ERTS à Toulouse ont obtenu la satisfaction des équipes Safran impliquées.

A la demande de Safran, le List a évalué le potentiel de l’architecture « many-cœurs », de la société Kalray, essaimée de CEA Tech, qui intègre jusqu’à 256 processeurs sur une même puce, pour de futures applications avec la contrainte de certification avionique.
Peut-on tirer parti des performances de calcul de ces architectures pour accélérer des applications critiques en vol ? Est-il possible d’exécuter conjointement des applications critiques et non critiques sur une même puce ? Des questions auxquelles les chercheurs de l'institut Carnot CEA LIST ont apportées des premières réponses, grâce à leur expertise dans la conception de systèmes embarqués « multi- et many-cœurs » de confiance.

Ils ont tout d’abord défini les configurations de l’architecture permettant l’exécution non perturbée d’un logiciel expérimental de contrôle moteur d’avion (type d’application critique, devant faire l’objet d’une certification avant usage sur un avion). Un démonstrateur a ensuite été réalisé, associant sur une même puce les codes du contrôle moteur et une fonction complexe de monitoring de l’état de santé du moteur (niveau moyen de criticité), afin de montrer que l’absence d’interférence est possible.

Les résultats obtenus ont donné lieu à une accélération d’un facteur 35 (dans les conditions expérimentales et de mesures utilisées) du temps d’exécution de la fonction de monitoring par rapport à la référence obtenue avec un processeur du marché, en parallèle du contrôle moteur sécurisé. Les équipes Safran impliquées ont accueilli les résultats de ces travaux avec satisfaction !

 

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

7 juillet 2016 | Le List primé au 18e concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes

concours ilab 2016Le Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en partenariat avec BpiFrance, a distingué 56 projets de création d’entreprise dont un s’appuyant sur les recherches du List, institut de CEA Tech.

Cet évènement annuel offre un soutien aux meilleurs projets de création d’entreprises de technologies innovantes en offrant aux lauréats une aide financière pouvant aller jusqu’à 450 000 euros. Parmi les 56 lauréats, 5 grands prix ont été décernés pour des projets qui s’inscrivent dans l’un des 10 grands défis sociétaux définis par l’agenda stratégique France-Europe 2020.

Primé parmi 347 candidatures, Motion Recall, Ultra Virtual Reality, développe un enregistreur de réalité virtuelle qui permet d’interagir avec l’environnement qui a été filmé grâce à un casque VR. Le produit bénéficie d’un portefeuille de brevets couvrant 5 familles de technologies développées au sein du CEA dont l’institut Carnot CEA LIST.

Pour en savoir plus :

 

28 juin 2016 | DIOTA, start-up du List, récompensée par le « Grand prix » des Trophées de la simulation numérique 2016

Les trophées de la simulation numérique 2016, évènement récompensant les talents de la simulation numérique et du Big Data, a dévoilé son palmarès le 28 juin 2016 à l’Ecole Polytechnique. Organisé par L’Usine Digitale et TERATEC, cet événement a décerné le « Grand prix de la simulation » à DIOTA, startup du List, institut de CEA Tech.

diotaplayer diotaCréée en 2009, DIOTA accélère et fiabilise les gestes industriels à forte valeur ajoutée par ses solutions de réalité augmentée. Conçu pour les industriels et les professionnels, son logiciel de réalité augmentée permet non seulement l’identification immédiate de tout objet dont le modèle 3D figure dans sa bibliothèque mais également la création d’une application de réalité augmentée en quelques clics.

Ce sont ses solutions simples d’utilisation qui ont permis à DIOTA de conquérir une clientèle industrielle de grands comptes tels que Dassault Aviation, Volkswagen, PSA, Safran…

Pour en savoir plus :

 

6 juin 2016 | Imagerie X : juste ce qu’il faut de rayons

imagerieX 250Les outils développés par le List, institut de CEA Tech, permettent de réduire d'un facteur six la dose de rayons X délivrée lors d'un scanner, sans compromettre le diagnostic. De quoi éviter les complications liées à cette dose additionnelle.

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a récemment pointé du doigt le risque d'augmentation des cas de cancers radio-induits par expositions répétées aux rayons X, en particulier chez les enfants.

Afin de mieux adapter la dose délivrée aux patients lors des protocoles d'imagerie scanner, les chercheurs de l'institut Carnot CEA LIST ont dans un premier temps développé un algorithme pour estimer précisément celle-ci. Pour un calcul personnalisé, les critères propres à chaque acte d'imagerie (paramétrage du scanner, orientation et position du patient dans la machine, etc.) sont pris en compte. Parallèlement, ils ont travaillé sur un outil permettant de déterminer, au cas par cas, la dose de rayons nécessaire et suffisante pour un diagnostic sûr.

« Il s'agit de définir la dose minimale à délivrer sans pour autant compromettre la qualité de l'image, qualité déterminante pour que le radiologue puisse poser le bon diagnostic », insiste-t-on au List.

Pour cela, les chercheurs ont tout d'abord défini des critères subjectifs de qualité requise en soumettant un panel de clichés à des radiologues expérimentés. Forts de ces données, ils en ont déduit les valeurs des paramètres d'acquisition correspondantes.

Combiné, dans un logiciel en cours de développement, à l'algorithme de calcul de la dose, cet outil permettra de déterminer le paramétrage de la machine, optimal pour chaque patient, et de réduire d'un facteur six à dix la dose de rayons, pour une qualité d'image équivalente. Ce logiciel sera proposé aux fabricants de scanners pour l'intégrer à leurs futurs équipements.​

 

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/