Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

5 avril 2016 | Première vente aux Etats-Unis pour WiN MS, startup du List

WinmsGrâce à une commande passée par Delta TechOps, l’outil AERO Smart-R kit, distribué par WiN MS, est désormais utilisé en Amérique du Nord.

Créée en 2012, WiN MS est une startup du List, institut de CEA Tech, spécialisée dans le diagnostic de réseaux de câbles par réflectométrie. L’AERO Smart-R kit, un outil innovant qui aide les équipes de maintenance à localiser rapidement et précisément un défaut sur les faisceaux de câbles avion, est déjà utilisé par de nombreux acteurs aéronautiques en Europe, Moyen Orient et en Asie. Delta TechOps, le plus gros acteur MRO (Maintenance Repair and Overhaul) en Amérique du Nord et numéro 3 mondial, a commandé 10 AERO Smart-R kits pour l’équipement de ses principaux centres de MRO mondiaux.

Développée par l’institut Carnot CEA LIST, cette solution de haut niveau est la seule qui permet de détecter et de localiser des défauts, qu’ils soient permanents ou intermittents, sans démonter de nombreux composants pour réaliser l’inspection. L’outil permet de diviser le temps d’intervention par cinq, réduisant ainsi les immobilisations des appareils, augmentant la productivité de la maintenance électrique et évitant le remplacement inutile de composants.

Les premiers échanges entre WiN MS et Delta TechOps ont été initiés par le French Tech Hub, filiale de Paris Région Entreprises, qui accompagne l’entrée sur le marché américain des PME innovantes françaises à fort potentiel de croissance.

Pour en savoir plus :

21 mars 2016 | #techday#cealist 2016 : 500 participants pour l’Industrie du futur

La nouvelle édition du #techday#cealist s’est déroulée le 17 mars 2016 à Nano-INNOV. Cet événement annuel organisé par le List, institut de CEA Tech, a attiré cette année plus de 500 participants.

WEB CHRO M3A6099WEB CHRO M3A6138WEB CHRO M3A5869

L’Industrie du futur au cœur du #techday#cealist 2016

Le thème du #techday#cealist 2016 était l’ « Industrie du futur » avec la modernisation de l’outil de production par le numérique et l’accompagnement des entreprises dans cette transformation.
Acteur de plus de 500 projets par an, le List a présenté dans son techshow ses dernières avancées technologiques au travers de 50 démonstrateurs à l’état de l’art.

techday chiffres cles 01

Après le keynote « Transition numérique et création de valeur » de Philippe Lanternier, Corporate Executive Vice-President de Bureau Veritas, et l’intervention de Philippe Watteau, Directeur de l’institut Carnot CEA LIST, « Quelles innovations pour quelles transformations ? », ont suivi deux tables rondes.
La première exposait les technologies clés du List pour l’Industrie du futur et la deuxième présentait la toute nouvelle plateforme technologique, Factory Lab, dans le cadre de l'Alliance Industrie du Futur. 

Télécharger le programme complet

Le techshow : 50 démonstrateurs innovants

Les participants ont pu échanger en direct avec les chercheurs du List sur le techshow, dernier temps fort de cette journée, partagé en 8 univers :

  • « Ingénierie logicielle et système »
  • « Des données à la connaissance »
  • « Cybersécurité »
  • « Contrôle et monitoring »
  • « Technologies pour l’IoT »
  • « Systèmes interactifs »
  • « Réalité virtuelle »
  • « Plateformes » (DOSEO et Factory Lab)

photos tehshow techday

Le techshow du List avec ses 50 démonstrateurs a rencontré un véritable succès

10 mars 2016 | Le CEA, organisme public de recherche le plus innovant au monde selon Reuters

cea reuters couleurSelon un classement établi par Reuters, le CEA est l’organisme public de recherche le plus innovant au monde. C’est la conclusion du « Top 25 Global Innovators – Government », qui évalue les organisations publiques.

En tête du classement de Reuters, devant le Fraunhofer (Allemagne) et le JST (Japon), le CEA doit sa position non seulement au nombre important de demandes de brevets déposés, mais aussi, et surtout, au très fort taux de brevets délivrés comparé au volume déposé. Le CEA a déposé entre 2008 et 2013 un total de 2252 demandes de brevets (WIPO), principalement dans les secteurs de l’énergie (nucléaire et renouvelables), des semi-conducteurs, de la chimie et des produits de consommation finaux. 81,2% de ces demandes ont abouti.

 


Graph avec données Reuters

Légende : Nombre de demandes de brevets déposés par le CEA entre 2008 et 2013 et distribuées par familles, selon les analyses de Reuters Thomson.


 

Autre critère important selon le classement Reuters, ces brevets sont fréquemment cités par des chercheurs extérieurs, démontrant ainsi l'impact du CEA sur les efforts de R&D d'autres organisations. La vitalité de ces recherches se manifeste aussi par la conclusion de nombreux partenariats industriels et d'une dynamique forte de création d'entreprises issues des technologies du CEA (124 sociétés​ créées depuis l'année 2000).

Dans son rapport, Reuters insiste également sur le rôle essentiel des organismes publics pour faire avancer science et technologie. En effet, la recherche, et ce encore plus quand elle est fondamentale, et donc guidée par la curiosité, est financée pour une part très importante par des fonds publics plutôt que privés, les entreprises étant quant à elles souvent confrontées à des problématiques de rentabilité à plus court terme qui rend leur investissement plus difficile.

Reuters rappelle dans son document le rôle qu'ont pu jouer les organismes publics de recherche dans des découvertes décisives : fission nucléaire, internet ou cartographie du génome humain…

Le CEA, pour sa part, a contribué de manière essentielle à l'émergence de la filière nucléaire française. Son action ne se limite toutefois pas à ce seul domaine : il est aujourd'hui reconnu comme l'un des acteurs mondiaux les plus actifs dans les domaines des nouvelles technologies (microélectronique, robotique, informatique complexe, big data) et des énergies renouvelables (solaire photovoltaïque, stockage de l'énergie, réseaux intelligents…) mais également des biotechnologies. Son institut de génomique apporte ainsi une contribution majeure pour comprendre et décrypter le génome humain.

Trois autres organismes français se trouvent également dans ce classement top 25 (le CNRS, l'Inserm, l'Institut Pasteur, respectivement à la 5e, 10e et 17e position), qui comprend, à titre de comparaison, six organisations américaines, quatre japonaises et trois allemandes. Le continent européen occupe 9 des 25 places, ce qui en fait le continent le plus innovant selon Reuters.

Enfin il est à noter que le CEA figure chaque année depuis sa création en 2011 au classement annuel Reuters des 100 institutions (publiques et privées) les plus innovantes.

 


A propos de la méthodologie de ce classement :

Reuters a compilé les données rassemblées par Thomson Reuters Intellectual Property & Science et différentes plates-formes de recherche et de citations de brevets pour établir son classement « Top 25 Global Innovators – Government ».

Les organisations publiques de recherche, ou financées par l’État, ont été identifiés en croisant les données de leurs publications scientifiques des années 2008 à 2013 avec celles de leurs dépôts de brevets jusqu’en Juillet 2015. Chaque organisation a été évaluée à partir de dix indicateurs tels que : le nombre de demandes de brevets, le taux de brevets délivrés, la portée mondiale des familles de brevets, le nombre et le taux de citations des brevets, le facteur d’impact de ces citations, l’impact des brevets cités dans des publications, le nombre d’articles cités dans des publications d’industriels, nombre de publications et taux de celles réalisées en collaboration avec un industriel.

 


Pour en savoir plus : 

8 mars 2016 | L’ingénierie par les modèles à la rescousse des systèmes complexes

ingenierie systeme

Le List, institut de CEA Tech, est mondialement reconnu pour son savoir-faire en ingénierie dirigée par les modèles, qu'il met au service de ses partenaires dans un contexte d'ingénierie système ou logicielle, en fonction de leurs problématiques.

Pour la conception de systèmes toujours plus complexes, l'institut Carnot CEA LIST a développé un atelier d’ingénierie dirigée par les modèles (IDM) : Papyrus. L’IDM est une approche d’ingénierie utilisant les capacités des technologies informatiques pour décrire, au travers de modèles, concepts et langages, à la fois le besoin et sa solution. Papyrus est donc un environnement de conception et de modélisation basé sur un socle de langages communs largement répandus (UML pour les logiciels, et SysML pour les systèmes), mais qu’il est possible d’adapter aux spécificités sous-jacentes à des domaines d’application métiers (transport, santé, manufacturing, énergie…) ou des préoccupations particulières comme la sûreté, la sécurité, l’évolutivité etc.

Les chercheurs du List ont récemment collaboré avec la division Auto Inergy de Plastic Omnium, leader mondial des systèmes à carburant, pour introduire une méthodologie outillée d’ingénierie système et logicielle en remplacement de leur approche documentaire. Objectif : améliorer la qualité de leurs produits et réduire leur temps de mise sur le marché.

Quant à la PME Sherpa Engineering, spécialisée dans la conception de systèmes pilotés dans différents domaines, elle a fait appel au List pour accroître ses compétences en ingénierie système et se doter d’outils informatisés pour fournir des services à grande valeur ajoutée à ses clients.
Au-delà de ces deux exemples emblématiques, les chercheurs du List collaborent avec des industriels de l’automobile, du ferroviaire, des télécommunications et du manufacturing avancé.

 

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

25 février 2016 | Des lunettes de réalité augmentée à l’état de l’art

realite augmenteeFort de son expertise en analyse d'image, le List, institut de CEA Tech, propose un système de réalité augmentée sur lunettes. Cette innovation fait l'objet de plusieurs transferts industriels, et sera un outil important de l'usine du futur.

En matière de réalité augmentée, rien n’égale le confort de lunettes qui offrent un espace de travail étendu tout en libérant les mains. Mais le développement de cet outil se heurte à des verrous liés à la qualité du calage de l’image virtuelle sur l’environnement réel, et à la vitesse de traitement des données.

L’expertise en réalité augmentée développée par l'institut Carnot CEA LIST depuis 8 ans lui a permis de proposer un premier prototype lors du dernier salon Industrie (avril 2015). La procédure de calibrage, qui consiste à superposer l’image virtuelle sur l’objet réel en fonction de la position de l’observateur, a fait l’objet de recherches particulièrement avancées visant notamment la modélisation mathématique de ce calibrage et l’optimisation de la procédure pour permettre une récupération et une analyse d’image en temps réel. Le résultat présenté est au meilleur niveau de l’état de l’art : face à une armoire électrique, le visiteur équipé de lunettes peut observer les informations virtuelles affichées sur ses verres, parfaitement alignées avec l’objet réel.

Ces avancées ouvrent de nouvelles perspectives dans le domaine de la maintenance industrielle. D’autres domaines d’application, notamment la formation, sont également à l’étude. La société DIOTA, startup du List, dont le progiciel de réalité augmentée est déjà exploitable au travers de tablettes, d’écrans et plus récemment de systèmes de projection, envisage d’ores et déjà le portage de ces applications sur des lunettes de réalité augmentée.

 

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/