Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires pour vous offrir un meilleur service.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies

Cette rubrique vous permet d’en savoir plus sur l’origine et l’usage des informations de navigation traitées à l’occasion de votre consultation de notre site et sur vos droits.

Ainsi, lors de la consultation de notre site, des informations relatives à votre navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers Cookies installés sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.).

Ces cookies sont émis par le site du CEA LIST dans le but de faciliter votre navigation sur notre site.

Sachez que seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier des informations qui y sont contenues.

Si vous partagez l’utilisation de votre terminal avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas nous assurer de manière certaine que les services et publicités destinés à votre terminal correspondent bien à votre propre utilisation de ce terminal et non à celle d’un autre utilisateur de ce terminal.

Les cookies que nous émettons

Les cookies que nous installons, dans votre terminal, nous permettent de reconnaître votre navigateur lorsque vous vous connectez à notre site.

Soucieux de servir nos clients au mieux, nous émettons des cookies afin :

  • D’établir des statistiques de fréquentation (nombre de visites, de pages vues, …) afin de suivre et d’améliorer la qualité de nos services.
  • D’adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal.
  • De mémoriser des informations saisies dans des formulaires, gérer et sécuriser l’accès à des espaces réservés et personnels tels que votre compte, le cas échéant.

Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à certains services nécessitant l’utilisation de Cookies.

Vous pouvez exprimer et modifier à tout moment vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur.

Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l’acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu’un cookie soit susceptible d’être enregistré dans votre terminal.

Nous vous informons que si votre navigateur est configuré de manière à refuser tous les cookies, vous ne pourrez pas profiter de fonctions essentielles de notre site. Nous vous invitons à paramétrer votre navigateur au mieux.

La configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d’aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.

Vous trouverez ci-dessous des éléments de paramétrage des principaux navigateurs.

Internet explorer

  1. Dans le menu « Outils » en haut à droite de la barre de navigation, sélectionnez « Options Internet »
  2. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
  3. Vous pouvez paramétrer vos choix concernant les cookies à l’aide d’un curseur. Si vous cliquez sur « Avancé » vous pouvez faire une gestion manuelle et avancée des cookies
  4. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Mozilla Firefox

  1. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
  2. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
  3. Paragraphe Historique : Dans le menu déroulant « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
  4. Les paramètres qui s’affichent vous permettent de paramétrer vos choix concernant les cookies et leur durée de conservation (refuser tous les cookies, d’accepter les cookies en refusant les cookies tiers)
  5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »

Google Chrome

  1. Cliquez sur l’icône personnaliser et contrôler Google Chrome située en haut à droite de la barre de navigation
  2. Sélectionnez « Paramètres » puis activez « afficher les paramètres avancés »
  3. Dans la partie confidentialité, activez le menu « paramètres de contenus »
  4. Paramétrez vos choix concernant les cookies, sélectionnez « Blocage des sites tiers »

Safari

  1. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
  2. Sélectionnez l’icône « Confidentialité »
  3. Paramétrez vos choix concernant les cookies (Blocage des sites tiers)

13 octobre 2016 | Un environnement intégré pour la modélisation et la supervision de systèmes IoT

iotFaire interagir une multitude d'objets en toute sécurité requiert une certaine homogénéité des outils, supports et protocoles. Le List, institut de CEA Tech, a contribué au développement d'un environnement de conception et de supervision des systèmes IoT, basé sur l'ingénierie dirigée par les modèles.

Le déploiement de l'Internet des objets (IoT) permet de faire coopérer des systèmes hétérogènes pour offrir de nouvelles applications et services. Cette hétérogénéité des supports matériels et logiciels et des protocoles réseaux, rend la détection d'états critiques délicate.

Dans le cadre du projet S3P, le List, en collaboration avec PrismTech et MicroEJ, a proposé un environnement intégré de développement et de supervision de systèmes IoT. Il permet de traiter les trois activités : le développement des applications, leur déploiement sur des ressources d'exécution, et la supervision du système à l'exécution.

Pour la phase de développement, l'atelier d'ingénierie dirigée par les modèles du CEA List, Papyrus, permet de concevoir des applications IoT et ce, indépendamment de l'hétérogénéité des ressources d'exécution et communication. Ensuite le code est automatiquement généré et déployé sur les plates-formes d'exécution. Le déploiement et la supervision reposent sur les solutions dédiées à l'IoT que sont PrismTech Vortex DDS et MicroEJ OS.

Le prototype de cet environnement intégré a été démontré avec succès sur une application domotique. Bientôt, les chercheurs de l'institut Carnot CEA LIST s'attacheront à faire en sorte que la reconfiguration automatique en cours d'exécution soit possible, grâce à l'intégration de techniques de raisonnement et de planification.

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

 

7 octobre 2016 | Les fuselages contrôlés au laser à haute cadence

actu cndLe nouveau module du logiciel de simulation CIVA permet de modéliser la génération d'ultrasons par interaction d'impulsions laser avec des matériaux composites. Cette innovation permettra d'augmenter les cadences de production et d'assemblage des structures composites dans l'aéronautique.

L'inspection par ultrasons laser est une technique de contrôle non destructif (CND) sans contact en plein développement dans l'industrie aéronautique car particulièrement adaptée au contrôle de grandes structures en composites telles que les fuselages d'avions.

Le phénomène thermoélastique transitoire donnant naissance aux ultrasons est d'autant plus efficace que l'énergie du laser est absorbée sur les premiers nanomètres du matériau. En pratique cette absorption est obtenue via l'application de revêtements absorbants à la surface. Supprimer cette étape permettrait d'augmenter les cadences de contrôle en production. La compréhension des phénomènes de génération ultrasonore par laser sans revêtement constitue donc un prérequis nécessaire à toute exploitation industrielle. Dans cet objectif, le List, institut de CEA Tech, a modélisé le phénomène d'interaction laser-matière associé et démontré l'influence notable des conditions d'absorption sur l'efficacité des ondes ultrasonores générées dans les composites.

Dans le cadre du projet européen LOCOMACHS, l'institut Carnot CEA LIST a enrichi son logiciel CIVA de cette nouvelle fonctionnalité, actuellement en cours de validation par Airbus.

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/

 

 

 

28 septembre 2016 | Intégrer plus vite des technologies nouvelles dans les sites de production

factorylab signataire christophe sirugueEn présence de Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie, huit acteurs de la recherche et de l’industrie joignent leurs forces pour accélérer le processus d’intégration technologique, de l’expression d’un besoin industriel jusqu’à sa mise en œuvre dans l’usine. Le Groupe PSA, Safran, DCNS, Dassault Systèmes, Actemium, le CEA, le Cetim et Arts & Métiers vont travailler ensemble sur leur nouvelle plateforme collaborative FactoryLab à Paris-Saclay. 

Plus de 350 porteurs de projets, dirigeants de PME, de grands groupes et d’instituts de recherche se sont réunis le 28 septembre 2016 à l’occasion du lancement de la plateforme FactoryLab. En présence de Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie, ils ont participé à de nombreuses démonstrations de projets technologiques pour l’usine du futur, ainsi qu’à des sessions de networking organisées par les huit membres fondateurs de FactoryLab : Groupe PSA, Safran, DCNS, Dassault Systèmes, Actemium, le CEA, le Cetim et Arts et Métiers.

Une plateforme « Usine du futur » à Paris-Saclay

Au cœur de l’écosystème particulièrement dynamique du campus Paris-Saclay, soutenus par les pouvoirs publics, les acteurs de FactoryLab visent à accélérer le processus d’intégration technologique, de l’expression d’un besoin industriel jusqu’à sa mise en œuvre dans l’usine :

  • les porteurs de projets ont un accès direct aux besoins concrets et mutualisés des utilisateurs finaux,
  • les solutions des fournisseurs de technologies sont intégrées dans des démonstrateurs fonctionnels au sein de projets courts (entre 6 et 24 mois).

Le numérique pour une usine performante et adaptable

La plateforme accueillera environ 20 projets par an avec un budget de 40 millions d’euros sur cinq ans. Les projets sont définis et validés tous les six mois par les partenaires de FactoryLab. Ils sont soumis à l’appel à projets PIAVE (Projet Industriel d’Avenir), piloté par le Commissariat Général à l’Investissement et opéré par Bpifrance, et hébergés au sein de la plateforme, dans les locaux du List, institut de CEA Tech, à Paris-Saclay.

Les projets sont centrés sur quatre thématiques principalement basées sur des technologies numériques :

  1. Usine digitale flexible : concevoir des outils logiciels de modélisation et de simulation pour optimiser les systèmes de production. L’objectif est de garantir la flexibilité, en termes de volume de production, et l’adaptabilité aux différents types de production. Deux des premiers projets concernent ainsi un simulateur de système de production et une méthode et des logiciels pour planifier un chantier complexe.
  2. Assistance physique aux opérateurs : suppléer aux capacités physiques des opérateurs, réduire les troubles musculo-squelettiques (TMS), améliorer la performance de la tâche, focaliser le savoir- faire de l’opérateur sur les tâches à forte valeur ajoutée. Les premiers projets concernent des systèmes d’aide à la manipulation d’outils portatifs ou à la manutention mobile et précise de pièces lourdes.
  3. Automatisation des procédés de fabrication et de contrôle : améliorer la qualité des produits et la performance des procédés. Les premiers projets visent à développer un moyen de serrage asservi à l’effort appliqué, grâce aux ultrasons, et un système de vissage robotisé.
  4. Assistance cognitive aux opérateurs : aider les opérateurs à effectuer des tâches de plus en plus complexes et variées, faciliter l’accès à l’information numérique. Les premiers projets se concentrent sur la contextualisation de l’information, les interfaces portables et l’assistance au contrôle qualité et à la maintenance par la réalité augmentée.

Une initiative pour la Nouvelle France industrielle

Issu des travaux de la Nouvelle France industrielle (Plans 32 et 34, Robotique et Usine du futur) et soutenu par l’Alliance Industrie du futur, le programme FactoryLab est porté par le List. « Notre objectif est d’augmenter la performance industrielle par l’intégration d’innovations technologiques innovantes mais déjà matures et la réalisation d’applications innovantes (physiques ou numériques) dans des contextes de production », explique Philippe Watteau, Directeur du List.
Outre sa participation à la construction et à l’exécution de projets d’innovation, le List a en charge la constitution de la plateforme à travers la réalisation des investissements nécessaires : l’achat de matériels, la prise de licences, la location de matériels, et l’aménagement de ses locaux.

La plateforme FactoryLab est portée par l'institut Carnot CEA LIST, membre de l’Université Paris-Saclay.

 

Pour en savoir plus :

factorylab signataire christophe sirugue 2
Discours du Secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue, devant les partenaires de FactoryLab. © P. Dureuil / CEA​

Vidéo de présentation de FactoryLab :

 

19 septembre 2016 | Le CEA et Safran investissent sur DIOTA

DIOTALe 19 septembre 2016, Safran a annoncé son entrée au capital de Diota, startup du List, institut de CEA Tech. Safran Corporate Ventures, CEA Investissement et Calao Finance ont participé à un tour de financement de 3 millions d’euros qui permet à Diota l’accélération de son développement à l’international.

Diota : la réalité augmentée pour l’industrie

Créée en 2009, Diota est une startup de l’institut Carnot CEA LIST dédiée à la création de solutions logicielles de réalité augmentée pour l’industrie. Ses innovations technologiques permettent aux industriels d’améliorer leurs performances en liant de façon interactive données numériques et espaces opérationnels humains.

Diota est aujourd’hui un acteur incontournable de l’usine numérique et de la compétition industrielle en France et en Europe et travaille auprès de grands acteurs notamment de l'aéronautique (Dassault Aviation, Safran…), de l'automobile (PSA Group, Volkswagen…), ou encore de l'énergie et de l'industrie chimique (Air Liquide, Total…).

Pour en savoir plus :

2 septembre 2016 | Le List présente son robot coopératif contrôlé en effort

sybot 250Le List, institut de CEA Tech, a développé un robot industriel piloté en effort pour le polissage mécanique de pièces.​

Grâce à son expertise en robotique collaborative et en robotique industrielle, le List a mis au point un robot associant les fonctions d’apprentissage par démonstration et de contrôle d’effort. Le robot sera commercialisé par la start-up SYBOT, avec un premier usage portant sur le ponçage et le polissage de pièces mécaniques.

Ce robot intègre des technologies d’actionnement sans capteurs d’effort développées à l'institut Carnot CEA LIST (actionneur à vérin à vis à billes et câble) : il contrôle les efforts par la mesure du courant électrique dans les moteurs. Cette méthode permet de gagner en simplicité, en flexibilité, en robustesse et en performance (réactivité, précision des efforts exercés). Elle ne comporte aucune phase de programmation informatique : quelle que soit la pièce à poncer, l’opérateur imprime simplement au robot un mouvement, ainsi que l’intensité et la direction de l’effort à fournir. Le robot les reproduit à l’identique autant de fois que nécessaire. L’opérateur, ainsi libéré des tâches répétitives de ponçage, peut traiter plusieurs pièces en même temps tout en conservant le contrôle pour assurer la qualité nécessaire.

Un brevet a été déposé pour protéger l’apprentissage intuitif de l’objectif d’effort. A court terme, ce type de robot pourra être mis à profit pour le polissage de moules et de dispositifs médicaux tels que les prothèses, et à moyen terme, sur les pièces composites pour l’aéronautique.

Pour en savoir plus :

  • Voir la présentation de Sybot lors du #techday#cealist 2015 :

Retrouvez cette actualité sur http://www.cea-tech.fr/